Altaï
Jour 1
Arrivée le matin à l’aéroport de Gorno-Altaïsk. Rencontre avec le guide qui vous attend avec une pancarte Artel Troïka. Transfert vers la ville pour le petit- déjeuner dans un café (12 km, 20 min).
Visite du musée national de la république d'Altaï où vous vous familiarisez avec la géographie de la région, découvrez les costumes nationales et vous renseigner sur les découvertes archéologiques uniques faites sur le plateau de l’Oukok (1 heure 30 minutes). Départ vers le sud via la célèbre route de la Tchouïa jusqu’au au village de Karakol (3 heures 30 minutes, 200 km). La route de la Tchouïa est la route principale de l'Altaï et l’ancienne route commerciale, reliant la Sibérie centrale à la Mongolie et la Chine. En route, vous vous arrêtez pour faire une courte promenade (30 minutes) sur le col Seminsky à 1717 mètres d’altitude.
Arrivée au camp de yourtes Ouch-Enmek dans la vallée de Karakol, sacrée pour les peuples de l’Altaï. Hébergement dans un hôtel ou dans les yourtes. En voiture, vous explorez la vallée de Karakol, un grand espace de steppes serrées coincés entre les chaînes de montagnes recouvertes par la taïga. La vallée est connue dans l'Altaï pour ses habitants conservateurs qui ont gardé un mode de vie traditionnel, une structure sociale figée, ainsi que leurs croyances liées au bourkhanisme.
Visite des sites archéologiques datant de l'âge de bronze et de la période turque : tumulus, stèles de pierre, gravures rupestres. Vous y découvrez également la végétation des steppes de l'Altaï (2 heures). Dîner.
Retour au camp de yourtes Ouch-Enmek.

Jour 2
Cette journée est consacrée à la rencontre avec les habitants de la vallée de Karakol. Petit-déjeuner chez l’habitant (fromage local, miel, pain, lait, thé). Transfert via un chemin de terre jusqu’au village Koulada, connu dans l'Altaï pour ses raconteurs, maîtres de chant diphonique et poètes (21 km, 30 min). Visite d’un petit musée consacré à la vie quotidienne dans l’Altaï. Sa conservatrice Marina vous révèle tout le symbolisme qui se cache derrière les habitations traditionnelles de l'Altaï, ail. Elle vous parle du passage des peuples de l’Altaï du mode de vie nomade au mode de vie sédentaire à l’époque soviétique. Après la visite du musée, vous assistez à un concert (chant diphonique ou ensemble folklorique).

Transfert au village de Boochi (7 km) où vous rencontrez les membres de la famille du berger local. En été, ils vous invitent dans leur ail familiale et traditionnelle et vous proposent un déjeuner à la base de produits faits maison (soupe à l’agneau, pommes de terre cuites, légumes de saison, miel, fromage). En hiver, le déjeuner est servi dans la maison chauffée. En prenant le thé, vos hôtes vous raconteront la vie d’éleveur et vous expliquent l’organisation de la société dans l’Altai.

Après le déjeuner, départ pour un camp d'été où se situe une petite cabane en bois pour les bergers et le poste d'attelage. À l’époque, les bergers y gardaient leurs troupeaux. Depuis le camp, vous pouvez admirer une vue spectaculaire sur la vallée. Vous partez ensuite faire une promenade à cheval à travers les prairies et les mélèzes. Retour au camp de yourtes Ouch-Enmek (20 km). Dîner chez l’habitant. Bania (sauna russe). Nuit dans une yourte, en été, ou à l'hôtel, en hiver.


Jour 3
Après le petit-déjeuner dans le camp de yourtes, départ via la route de la Tchouïa pour les montagnes profondes de l’Altaï jusqu’au village Kyzyl-Tash, situé au pied de la chaîne de la Tchouïa du nord (4 heures, 210 km). Sur la route, vous vous arrêtez au col du Chike-Taman, à une altitude de 1295 mètres. Arrivée dans le village Koupchegen, célèbre pour la qualité de ses artisans. Le village se situe dans une vallée pittoresque dont les pentes sont couvertes de buissons de rhododendrons. En combinant leurs compétences, les artisans qui travaillent le bois, le cuire et le feutre produisent des selles d'excellente qualité. Les pièces sont décorées avec un gaufrage dans le style de l’Altaï, composé de motifs turcs et scythes.Visite des ateliers et rencontre avec les artisans. Déjeuner composé des produits faits maison à Koupchegen. Vous reprenez la route de la Tchouïa pour vous arrêter dans le village d’Inia, réputé pour ses objets d'ingénierie intéressants, comme le pont suspendu au-dessus des eaux tumultueuses de la rivière Katoun. Ensuite, vous vous arrêtez à la confluence des rivières Katoun et Chuya. Dîner dans un café du village Aktash avec dégustation de la truite locale. Arrivée au village de Kyzyl-Tach. Hébergement dans une maison d'hôtes (chambres individuelles, bania russe).

Jour 4
Après le petit-déjeuner à la maison d'hôtes, départ à bord d’un véhicule tout terrain russe pour le col de la montagne. De là, vous pouvez faire une randonnée facile dans les prairies alpines et profiter de la vue sur le chaînon montagneux de la Tchouaïa du nord et sur ses pics à 4000 mètres d’altitude. Pique-nique dans la nature sauvage (sandwiches, thermos de thé). Départ pour le village de Koch-Agatch, situé dans la steppe de la Tchouïa (70 km, 1 heure). La steppe alpine qui est l’endroit le plus aride dans l'Altaï offre une vue spectaculaire sur les montagnes de l’Altaï. À Koch-Agatch, visite d’un marché à la base de produits mongoles. Déjeuner dans un café qui propose des plats ouzbeks. Dans les environs de Koch-Agatch, rencontre avec le chaman Viatcheslav. Vous prenez le thé avec le chaman qui vous explique les traditions du chamanisme dans l'Altaï. Retour à la maison d'hôtes à Kyzyl-Tach (chambres individuelles, bania russe). Dîner.
Jour 5
Après le petit-déjeuner, vous quittez la route de la Tchouïa pour aller jusqu’au village Oulagan, situé sur sur un plateau en haute altitude. Sur le chemin, vous faites un premier arrêt au niveau du canyon Les portes rouges, un couloir étroit creusé dans les roches de couleur rougeâtre de part leur grande teneur en cinabre. Derrière le canyon, s'étend la région d’Oulagan, la plus sauvage et la moins peuplée de l'Altaï.

En montant de plus en plus haut vers le col d’Oulagan (2080 mètres d’altitude), vous arrivez sur un haut plateau et une zone de toundra. En route, vous pouvez admirer des dizaines de petits lacs de montagne et des vues spectaculaires sur les sommets enneigés de la crête de la Tchouïa du nord.

Dans le village d’Oulagan, cohabitent plusieurs ethnies dont les Altaïens et les Télenguites. Les locaux s’occupent de l’élevage de chevaux, pratiquent la chasse et l’élevage de poissons. Ensuite, sur la route, vous vous arrêtez pour voir les célèbres monticules de Pazyryk. Les archéologues soviétiques y ont trouvé des pièces qui sont maintenant exposées à l'Ermitage, dont l’un des tapis les plus vieux du monde daté du 5ème siècle ACN, parfaitement conservé.

Déjeuner en plein air (légumes, sandwiches, thermos de thé, eau). Le plateau d’Oulagan s’achève près d’une des plus impressionnantes attractions naturelles de l’Altaï, le col Katou-Yaryk, un des serpentins les plus difficiles de l’Altaï. La descente du col se fait à pied (3 km) et les bagages sont transportés par les jeeps. Dans la vallée Tchoulychman, hébergement en camping sur les rives de la rivière Tchoulychman. Retour au camp (maisons en bois, bania, toilettes dehors).

Jour 6
Cette journée est consacrée à la vallée de la rivière Tchoulychman. Isolée pendant très longtemps, cette vallée est récemment devenue accessible aux jeeps grâce à la construction d’une route sur le col Katou-Yaryk. L’endroit compte la densité de la population la plus faible de l’Altaï. Le microclimat de la vallée est adouci par la masse d'eau du lac Teletskoïe. Après la toundra froide et venteuse d’Oulagan, le contraste est étonnant. En mai, les vergers des pommiers de la vallée sont en fleures. Le fond du canyon est recouvert d’une pelouse parfaitement plate où les troupeaux de chevaux pâturent. Au milieu du canyon, coule la rivière Tchoulychman et sur les bords, s’élèvent les montagnes rocheuses de deux kilomètres de haut. Pique-nique (sandwichs, légumes, thermos de thé). Vous traversez ensuite en bateau la rivière Tchoulychman pour faire une promenade à travers les des rochers en forme de champignons et admirer une vue panoramique sur la vallée. Retour au camp (maisons en bois, bania, toilettes dehors).
Jour 7
Après le petit-déjeuner, vous continuez votre route via le chemin de terre dans la vallée Tchoulychman ( 80 km) au sud du lac Teletskoïe. Sur la route, vous faites un arrêt dans le village pittoresque de Koo où vivent les Altaïens-télenguites. Au 19ème siècle, les moines russes missionnaires qui voyageaient sur le lac Teletskoïe ont apporté le christianisme dans la vallée. Une fois arrivé à l'extrémité sud du lac Teletskoïe, vous échangez la jeep pour le bateau. Tous vos bagages seront pris en charge . Sur un bateau à moteur, vous faites un tour du lac Teletskoïe (70 km). Allongé et étroit (5 km de large seulement), le Teletskoïe est surnommé le frère cadet du Baïkal, même s’il n’est pas aussi profond que son grand frère (325 mètres contre 1642 mètres pour le Baïkal). Les rives du lac sont raides et escarpées. Sur la rive droite, se trouve la réserve de l’Altaï où de temps en temps, on aperçoit sur le terrasses plates les rares maisons des gardiens de la réserve. Le premier arrêt se fait dans le hameau de Bele où vous vous promenez dans les vergers et vous familiarisez avec la vie quotidienne des employés de la réserve.

Les arrêts suivants sont dédiés à l’exploration des cascades Korbu et Kichte. Vous faites ensuite une halte au poste Baïgazan, où depuis plus de 20 ans, vit la famille de gardiens Slava et Mira. Accompagné de Mira, vous vous promenez le long des sentiers de la réserve (30 minutes) pour voir les reliques de cèdres. Le voyage sur le lac Teletskoïe s'achève dans le village d’Artybach. Vous abandonnez, cette fois-ci, le bateau pour le minibus et après le dîner vous partiez pour Gorno-Altaisk (160 km, 3 heures). Dîner et hébergement à Lesotel.
Jour 8
Petit-déjeuner. Transfert à l'aéroport. Vol pour Moscou.
Budget estimé est 190 000 ₽ (prix par personne en groupe de 2)
Selon dates choisies, types d'hébergements
et activités
Le budget estimé comprend
  • hébergement en maison d’hôtes dans une chambre double avec petit déjeuner
  • pension complète selon le programme
  • transferts en voiture privée avec un chauffeur selon le programme
  • visites guidées avec un guide francophone privé selon le programme
  • les droits d’entrée aux musées selon le programme
  • assistance téléphonique en français 24/24 pendant le voyage
Le budget estimé ne comprend pas
  • billets d'avion
Demandez votre
devis sur mesure

Nous prendrons contact avec vous dans les 48 heures ouvrées qui suivent la réception de votre formulaire

Qui sommes-nous ?
Depuis douze ans déjà, nous élaborons des voyages individuels et personnalisés en Russie pour les francophones. Les 15 000 clients qui se sont adressées à nous sont tous venus visiter la Russie non seulement pour découvrir ses sites mondialement connus, mais également pour se faire leur propre opinion sur le plus vaste pays du monde.
Comme les Russes
Une séance de bania ou une partie de pêche sur la Volga … des activités qui rythment notre quotidien que nous souhaitons partager avec vous
Arts et métiers
Une visite culturelle privée dans les coulisses du célèbre théâtre du Bolchoï ou un atelier de décoration d’une poupée russe, appelées matriochka, avec un artisan du village
Saveurs de la Russie
Une dégustation de zakouskis сhez une famille à la campagne ou préparation de blinis selon la recette de nos grands-mères
Avec vos enfants
Une visite ludique avec un guide ou une balade sur les traces des animaux dans un parc national
Made on
Tilda