6 endroits pour petit déjeuner en Russie dans un cadre enchanteur

Les Français, sont sans exception, des hédonistes professionnels et des experts de l’art de vivre. A leur côté, j’ai appris que le bon déroulement de la journée dépend du petit déjeuner. En ville, le petit déjeuner français, un café et un croissant, prépare à l’agitation et au vacarme de la vie parisienne, dans des quartiers où les déjeuners sont avalés à la hâte, peu après midi.

En Russie, le petit déjeuner est copieux et nourrissant, en prévision des journées d’hiver et des trajets longs et périlleux sur les routes balayées par le blizzard. Sous l’ère soviétique, comme à l’époque de la paysannerie d’avant la révolution, le petit déjeuner préparait les ouvriers au labeur physique. De nos jours, le petit déjeuner de l’ère post-soviétique dans la Russie contemporaine est tout aussi copieux, en particulier à la campagne. Je connais beaucoup de familles qui commencent leur journée en prenant un bortsch à la viande et deux douzaines de raviolis à la viande (Pelménis) cuits dans du saindoux fondu.

Nous cherchons à satisfaire chacun et chacune dans nos hôtels et nos maisons d’hôtes. A notre buffet vous trouverez non seulement des yaourts, des viennoiseries et du café (pour les étrangers), mais aussi des saucisses et du gruau de sarrasin (Kacha) avec de la viande (pour les russes).

Aimer les Français, me dédier à leur religion gastronomique, parler de l’importance du petit-déjeuner, c’était, bien sûr, non seulement des tranches de corail de saumon et des conserves colorées, mais aussi la lumière matinale, les sensations tactiles des nappes de lin, les fleurs fraîches du jardin sur la table et le principal élément du petit déjeuner — le paysage, la vue depuis la fenêtre. Ainsi, je livre dans cet article mon propre classement des meilleurs endroits pour prendre le petit déjeuner en Russie, union du meilleur de la cuisine russe et des points de vue les plus impressionnants ce pays.

Moscou : restaurant Docteur Jivago
Фото 1
Les créateurs du restaurant, bien sûr, connaissaient très bien l’amour des étrangers pour le film quasi inconnu du public russe «Docteur Jivago» avec Omar Sharif, où le héros vit dans une maison aux coupoles couvertes de fausse neige. Pasternak n’a probablement pas fréquenté ce restaurant mais le légendaire Hôtel «National» est un point de repère dans la capitale et la liste de ceux qui y ont séjourné est longue.
La cuisine traditionnelle russe règne dans le restaurant avec du poisson fumé du nord, des produits à base de lait aigre et le gruau crémeux du Comte Guryev, très apprécié des tsars. Le petit-déjeuner est proposé ici à des prix incroyablement raisonnables, ne dépassant pas 10-15 euros par personne. L’essentiel est la vue de carte postale sur le Kremlin et l’hôtel «Moscou», rendu ccélèbre par l’étiquette de la vodka «Stolichnaya».

Plès, l’Anneau d’or : petit déjeuner avec vue sur la Volga
Фото 2
Dans la plaine russe, quand notre regard n’aperçoit que plaines et forets, Plès se ddistingue par son relief qui la détache de l’horizon. Les rives la Volga ne s’élèvent qu’à 50 mètres de hauteur, mais offrent une vue imprenable sur des dizaines de kilomètres sur la plaine environnante. Le voyage est toujours long de nos jours pour se rendre à Plès ; le village se trouve quasiment à égale distance de Moscou et de Saint-Pétersbourg (400 km). Avant la révolution, les paysages de la Volga, l’éloignement des villes et la possibilité de louer un chalet d’été à bas prix attiraient les artistes et écrivains. Aujourd’hui, les heureux propriétaires de maisons d’été à Plès prennent encore leur petit déjeuner en plein air sur la véranda surplombant la Volga.

Suzdal, l’Anneau d’Or : visiter Vera
Фото 3
Grace aux photographies du professeur Prokudin-Gorsky prisent il y a cent ans, on peut voir à quel point Suzdal a peu changé au cours du dernier siècle. Cependant, depuis la fondation de la ville, la rivière Nerl et son affluent, le Kamenka, se sont ensablés, modifiant profondément la dynamique de la vie citadine. Il est désormais difficile d’imaginer que princes et marchands de l’ancienne Russie utilisaient ces rivières pour se déplacer entre leur tour fortifiée et d’autres villes-forteresses. Sur les rives de Nerli, à Kideksha, construite au XIIe siècle, se trouve une résidence princière avec son temple Boris et Gleb, et un peu plus loin plusieurs villages pittoresques avec des temples ruraux du XIXe siècle : Abakumlevo, Gorelovo.... Promenez-vous le long des rives de la rivière Nerli et allez gouter les crêpes de Vera accompagnées de thé. L’hôtesse dresse la table dans le jardin d’une maison de 200 ans et parle français avec un accent charmant. De ma sélection, c’est le petit-déjeuner le plus «officieux», mais le plus émouvant et le plus touchant.

Terem d’Astashove, Oblast de Kostroma : la fabuleuse datcha au milieu de la taïga
Фото 4
A 500 km au nord de Moscou, une nuit en train sur l’ancienne branche transsibérienne, puis une heure et demie de tremblement sur la route forestière — la route qui va à Terem vous transporte physiquement et émotionnellement dans l’espace russe. Habituellement, le petit déjeuner dans la tour est servi dans la chambre du bas qui possède un poêle russe, mais si vous êtes deux ou quatre, demandez aux propriétaires de mettre la table dans la véranda avec ses vitraux. Par une journée chaude et ensoleillée, ouvrez en grand les fenêtres qui donnent directement sur le silence de la forêt de bouleaux.

Wagon-restaurant du train «Russie», Transsibérien
Фото 5
Une semaine sur le chemin entre Moscou et Vladivostok est propice à une réflexion excessive et à la lecture de romans russes — ces deux activités à bord du célèbre Trans-Sibérien express, vous rapprocheront sans aucun doute de «l’âme russe». Cependant, bord du transsibérien, en plus de satisfaire ses besoins spirituels, il faut s’occuper de nourriture tout le temps. Vous pouvez emporter quelque chose avec vous, certains produits peuvent être achetés dans les magasins de la gare et même parfois dans la voiture-restaurant. Pour le petit déjeuner, on vous servira du thé selon la tradition en vigueur dans les trains russes, dans des porte-gobelets en fer, accompagné de crêpes nature ou cuisinées avec du lait caillé.
Vous choisirez vous-même votre place avec vue en fonction des horaires prévus pour admirer le lac Baikal ou le fleuve Enicey.

Kamtchatka : caviar et volcans
фото 6
Le dernier petit-déjeuner de notre classement est aussi le plus lointain. Nous vous proposons de le prendre, sur la presqu'ile du Kamtchatka, a l'extrême Est de la Russie. Les rivières et les lacs de la péninsule du Kamtchatka sont les plus vastes et les plus riches en saumon du monde. Ici vous pourrez gouter a une multitude de poissons, et traduire leur nom dans une autre langue est le domaine réserve des savants ichtyologistes : nerka, kishoutch, gorbousha, tchavitsha... Notre cuisinier vous fera gouter différents types de caviar et de saumon pour le petit-déjeuner, qu'il aura préparé sur une table pliante au milieu des montagnes dans la toundra avec une vue sur les volcans. Veillez a toujours emporter avec vous vos déchets alimentaires pour ne pas attirer les ours au caractère orageux dans la zone de campement ; ils sont nombreux au Kamtchatka.
Voyages associés
Moscou, Saint-Pétersbourg et l'Anneau d'or
Moscou, Saint-Pétersbourg et l'Anneau d'or
  • 11 jours
  • 1300 €
  • toute l'année
  • Moscou, Saint-Pétersbourg, l'Anneau d'or
Moscou, Saint-Pétersbourg et tout l'Anneau d'or
Moscou, Saint-Pétersbourg et tout l'Anneau d'or
  • 13 jours
  • 1650 €
  • toute l'année
  • Moscou, Saint-Pétersbourg, l'Anneau d'or
Transsibérien : Moscou - Vladivostok
Transsibérien : Moscou - Vladivostok
  • 16 jours
  • 2500 €
  • toute l'année
Au pays des ours et des volcans
Au pays des ours et des volcans
  • 12 jours
  • 2500 €
  • de juillet à septembre
  • Kamtchatka
Escale au fond des bois
Escale au fond des bois
  • 2 jours
  • toute l'année
  • l'Anneau d'or