Baïkal en hiver

En savoir plus Voir les voyages

Au cœur de la Sibérie se trouve le lac Baïkal – un des plus étonnants trésors de la nature sur notre planète. On n’en parle qu’en superlatif: le plus profond sur la terre, extrêmement transparent et propre, la plus grande réserve d’eau douce. On y trouve une diversité de zones naturelles: des steppes arides à la taïga impraticable, des hautes montagnes aux plaines inondables et marécageuses. Les rives du Baïkal s'étendent sur 2100 km mais ne sont que très peu peuplées. La plupart du littoral est occupée par les parcs nationaux et les réserves naturelles. Le Baïkal séduit non seulement les voyageurs intrépides qui cherchent à faire l'épreuve de leurs forces dans les conditions rigoureuses de la Sibérie. mais il représente pour les enfants le meilleur musée à ciel ouvert de biologie, de géographie et de l’histoire de la terre.

Vacances au coeur de la Sibérie

Oui, en Sibérie il fait vraiment froid, mais les températures extrêmement basses pour lesquelles la Sibérie est connue comme un des endroits les plus froids sur la planète, sont les températures de nuit. Dans la journée au soleil avec un équipement approprié la température de -20 C ou de -15 est absolument confortable. Le fait est que, dans un climat hyper-continental sec, le froid est ressenti différemment par rapport au climat maritime humide. Par une belle journée ensoleillée, on peut se promener sur la glace en pull voire même bronzer. Surtout ne dites pas à vos amis que vous partez en Sibérie pour vos vacances d’hiver, ils vont sûrement penser que vous avez perdu la tête.

« Géographie amoureuse : je préfère les plages de galets où grelottent des gens en pull de laine aux friteuses de sable couvertes de corps huileux. Les grèves du Baïkal se classent dans la première catégorie. »

Sylvain Tesson, écrivain français

La glace de Baïkal: l’art du gel de Sibérie

La glace du Baïkal est une particularité unique du lac. Malgré son épaisseur elle est si transparente qu’au début vous aurez peur de vous aventurer sur le lac. On a l’impression de marcher sur l’eau. À travers la glace on peut voir le fond à dix mètres de profondeur et plus. La glace du Baïkal a des dizaines de formes et de noms. Vous verrez des banquises aussi hautes de plusieurs mètres, près des rives vous découvrirez des amas de glace et des grottes, des fentes et des fissures qui ressemblent à des rubans blancs en soie gelés. La force du mouvement de la glace provoqué par les variations de température entre le jour et la nuit est si importante qu’au bord du lac se forment des amas de blocs de glace. Lorsqu’ils brillent au soleil, on ne peut détacher le regard de leur couleur turquoise absolument fantastique.

Oui mon capitaine de glace! Les routes hivernales au Baïkal

Si les voyageurs qui découvrent le Baikal pour la première fois ne se lassent pas de contempler les dessins formés par la glace, ces derniers ont pour les locaux une valeur pratique. Quand la couche de glace est assez solide on y fraye des routes. La route qui mène à l’île d'Olkhone par le détroit est même balisée par des panneaux limiteurs de vitesse. En ce qui concerne tous les autres zimnilks (routes d'hiver) seuls les chauffeurs expérimentés peuvent y aller. On les appelle ici les capitaines de glace. Ils traversent le lac Baikal depuis plusieurs dizaines d’années à bord de leurs UAZ, véhicule 4x4. L’art du capitaine de glace consiste à savoir lire la glace. En fonction de sa couleur, de la position des banquises, de la direction des fentes et au moyen de centaines d'autres signes, les chauffeurs expérimentés décident où frayer la voie sûre.

La plus grande patinoire du monde

Au Sud du Baïkal les vents soufflent si fort qu’ils chassent la neige de la surface de la glace, transformant les vastes étendues de glace parfaitement lisses et transparentes en patinoire géante. On peut patiner près du village de Listvianka ou sur l'île d’Olkhone près du village Khouzhir en admirant le fameux rocher Chamanka qui est un des symboles principaux du Baïkal.

Au coeur de la taïga profonde en traîneau à chien ou en motoneige

C’est avec impatience que les huskys de Sibérie attendent les températures de -15 C et moins car c’est la température idéale pour leur activité préférée, courir sur la neige étincelante empruntant le traîneau avec le mucher. En traîneau à chiens on peut partir dans la profondeur de la taïga à travers le parc national de Pribaïkalie, gravir le col pour admirer la vue à couper le souffle sur la mer de glace et goûter ensuite aux vrais pelmenis de Sibérie, près du feu du bois au milieu de la forêt d’hiver. Pour les enfants une telle aventure sera l’impression la plus forte de tout le voyage en Russie.

Pêche sur glace au Baïkal: à l'abri d’une yourte

Pour la pêche en hiver les Sibériens ingénieux ont inventé des cabanes ambulantes sur patins qui peuvent être transportées par les traîneaux ou par une voiture. Dans ces cabanes, on trouve toujours un poêle et l’indispensable trou dans la glace par lequel on descend l’attirail de pêche pour pêcher la spécialité de Baïkal – omoul. Pour les pêcheurs les plus passionnés on installe sur la glace des yourtes mongoles à l'abri desquelles il est possible de pêcher et de boire du thé ou déguster la spécialité locale : le sogoudai accompagné de la vodka. Le sogoudai consiste en de tendres morceaux d’omoul fraîchement pêché, mélangés avec du sel et de la neige. On ne peut pas imaginer un meilleur zakouski (hors d’oeuvre) pour la vodka. Après le dîner les pêcheurs peuvent dormir dans la yourte bien chauffée sur des lits confortables. Etes-vous prêts pour une telle expérience?

Le Baïkal et vous : un rendez-vous en tête-à-tête

Même dans les endroits très fréquentés comme Listvianka et Olkhone il y a très peu de touristes en hiver. L’hiver au Baïkal est le moment idéal pour découvrir la mer sacrée de Sibérie pour ceux qui aiment des vastes étendues, le silence absolu et l’harmonie avec la nature.

Quand, comment, combien ?

S’y rendre
Le Baïkal a deux portes principales: la ville d’Irkoutsk à l’ouest et Oulan-Oude en Bouriatie du côté est. Les deux villes sont liées à Moscou par les vols réguliers et sont également situées sur le fameux Transsibérien. On peut s’y rendre en train depuis Moscou ou St Petersbourg et poursuivre ensuite le voyage vers Vladivostok ou même Pékin, en traversant la Mongolie.

En avion depuis Moscou on peut se rendre à Irkoutsk ou à Oulan-Oude, les vols réguliers durent 6h, le décalage horaire est de +5h par rapport à Moscou. En partant tard dans la soirée de Moscou vous arrivez à Irkoutsk ou à Oulan-Oude dans la matinée (heure locale).

En train par le Transsibérien depuis Moscou, il faut 75h pour rejoindre Irkoustk et 82h pour rejoindre Oulan Oude. Important! Entre Irkoutsk et Oulan-Oude, après avoir passé le col Koultouk, le train circule tout près du Baïkal et longe la rive près de l’eau. Demandez à notre spécialiste de réserver pour vous le train qui roule en journée afin de pouvoir apprécier la vue sur le lac.

Aucune des deux villes mentionnées ne se situe en bordure du lac Baïkal. Il y a encore de la route à faire. La ville d'Irkoutsk est la plus proche du lac, mais pour rejoindre le lac, il faut aller jusqu’à Listvianka (à 70 km) ou au village de Khouzhir (290 km) sur l’île Olkhone. Au départ de la ville de Oulan-Oude il faut se rendre au village de Oust-Bargouzine (270 km).

De novembre à avril
4 jours, c’est selon nous la durée minimale pour une première rencontre avec le lac Baïkal. Un voyage plus court est possible mais sera fatiguant à cause de la durée du vol de 6h et du décalage horaire de +5h par rapport à Moscou.

Vous voyagez en Transsibérien? Passez deux jours au minimum à Listvyanka. En faisant une halte à Irkoutsk il faut consacrer au moins deux jours au Baïkal. Après le tour d’Irkoutsk, la plus ancienne ville de Sibérie, incluant la visite du musée des Décembristes et le marché de la ville, passez au moins une nuit à Listvianka, mais sachez que le lac Baïkal mérite plus de jours. Découvrez nos idées de voyages qui peuvent être adaptés si vous voyagez en Transsibérien.

En couple ou entre amis, partez en escapade pour deux jours en traîneaux à chiens et passez une nuit dans une cabane en forêt au bord du Baïkal. En fonction de la saison, on traverse la taïga ou la glace du Baïkal. Après avoir franchi le col des montagnes vous vous retrouverez dans une petite vallée retirée. Ici dans la taïga au bord du Baïkal une cabane en bois bien chauffée et une bania seront prêtes à vous accueillir. On appelle ces cabanes dans la taïga « zimovie » en russe. D’habitude elle servent d’abri pour la nuit aux chasseurs de zibelines. Si la nuit est très froide, le matin vous devrez rajouter du bois dans le poêle de votre cabane. Pour mieux comprendre la vie d’un mucher, vous donnerez à manger aux chiens et préparerez l’attelage sous la direction de votre accompagnateur.

En motoneige dans la taïga profonde ou sur la glace vers le Circumbaïkalien. Les adultes et les enfants (à partir de 12 ans) peuvent partir en motoneiges sur les sentiers de la forêt. De cet endroit s’ouvrent des vues fantastiques sur Baïkal et les collines enneigées. Pendant les mois de février et mars on peut rejoindre en motoneige en roulant sur la glace du Baïkal la construction exceptionnelle qu'est le Circumbaïkalien, et explorer les ponts et les tunnels du plus beau chemin de fer en Russie.

Pour la durée du voyage de 5 à 7 jours: après Listvianka partez à la découverte d’Olkhone, la plus grande île du Baïkal (distance 290 km). Pour rejoindre Olkhone, vous traverserez la taïga enneigée pour vous retrouver dans la steppe aride. La durée du transfert dépend du temps de passage du détroit « La porte d’Olkhone ». De novembre à février la glace n’est pas très solide et le passage se fait en aéroglisseur. Cela demande plus de temps. De février à mars (en fonction des températures du début de l’hiver) une route sur la glace est ouverte. Sur Olkhone il faut absolument visiter le cap Khoboi – le lieu sacré des chamans d’Olkhone.

Pour la durée du voyage d’une semaine et plus longez le lac Baïkal à bord du célèbre Transsibérien. C’est le seul moyen pour accéder à l’autre rive du Baïkal en dehors de la période de mars quand le lac est gelé. Il vaut mieux commencer le voyage par l’île Olkhone et consacrer ensuite quelques jours aux activités d’hiver à Listvianka, repartir ensuite d’Irkoutsk pour prendre le train de jour pour rejoindre Oulan-Oude sur la rive Est du Baïkal. Pendant le trajet qui dure 8 heures, à l’heure du dîner installez-vous dans le wagon-restaurant pour profiter de la vue exceptionelle sur le lac. A votre arrivée à Oulan-Oude vous partirez au village Oust-Bargouzine à 270 km plus au nord.

En février et mars
C’est la meilleure période pour un voyage en hiver. Malgré des températures avoisinant les -30 degrés, le lac Baïkal ne commence à geler qu’en décembre: d’abord les baies et ensuite le grand Baïkal profond. Le lac commence a être pris par la glace au nord et peu à peu la glace s'étend vers la partie sud. Généralement, vers mi-février tout le lac est pris par la glace dont l’épaisseur à certains endroits dépasse un mètre. A cette période, les vents forts et les tempêtes de neige se font plus rares. Les journées rallongent et sont plus ensoleillées.

De début mars et pour quatre semaines il est possible de traverser le lac en véhicule quatre-quatre et découvrir des endroits difficilement accessibles autrement : les îles Ouchkanye ou la réserve de Bargouzine. En même temps tous les programmes (de novembre à avril) restent faisables.

Un itinéraire complet pour une durée minimale de 6 jours et incluant des paysages et des impressions diversifiées: des paysages de steppes sur l'île d'Olkhone à la taïga impraticable sur la rive Bouriate, une immersion dans la vie locale: hébergement dans une famille bouriate, pêche sous glace et repas chez les vieux-croyants. Voyage à travers quatre religions: des lieux sacrés des chamans aux temples bouddhistes à Ivolguinsk, des églises orthodoxes d’Irkoutsk aux vieux-croyants de Bouriatie. C’est un de nos meilleurs voyages au lac Baïkal en hiver! L’itinéraire commence à Irkoutsk où après la visite de la ville, vous partez à Olkhone. Une journée pour traverser Baïkal et apprécier la glace dans tous ses états. En Bouriatie hébergement chez l’habitant et activités sibériennes: baignades dans une source d’eau chaude (si vous osez) dans la baie Zmeinaya et pêche sous la glace. Transfert d’Oust-Bargouzine à Oulan-Oude, départ pour le centre bouddhiste russe Ivolgsk et ensuite au village Nadeino chez les vieux croyants. Tard dans la nuit vous vous endormirez bercés par le transsibérien qui vous reconduira à Irkoutsk en train de nuit.

Simplicité, authenticité et hospitalité sibérienne
L’infrastructure hôtelière est le plus développée à Listvianka. A l'heure actuelle, au lac Baïkal on ne trouve ni chaîne d'hôtels internationale, ni hébergement luxueux. Notre sélection d’hébergements au Baïkal a pour but de vous proposer une expérience authentique: de petits hôtels privés et/ou maisons d’hôtes, des chambres avec salle de bain privative, un hébergement chez l’habitant voire dans une station météorologique ou dans une cabane de chasse dans la taïga. L’hospitalité sibérienne est incluse!

Baïkal hors des sentiers battus : ma maison au bout du monde
Vous recherchez le calme absolu et l'harmonie avec la nature? Nous souhaiterions vous proposer un itinéraire hors des sentiers battus avec hébergement dans une station météorologique isolée ou dans une petite ferme familiale au bord du Baïkal. Le confort ici est très simple: une maison en bois avec un poêle. On prend la douche dans la bania. Mais dans ces endroits personne ne vous empêchera d’apprécier le Baïkal.

Hébergements

Nos voyageurs en parlent

Nous sommes rentrés de ce merveilleux voyage qui grâce à vous s'est passé parfaitement. Notre guide Alyona est gentille, adorable, compétente .... bref parfaite ! Nous avons vu des choses magnifiques et nous sommes très heureux d'avoir fait ce voyage. En vous remerciant encore pour ce voyage plein de rencontres et de paysages magnifiques.

Globalement notre voyage s'est très bien passé, tout était parfaitement bien organisé, nous étions attendu systématiquement par les hôtels, les restaurants ou les différentes étapes du programme. Notre guide nous a était très utile sur de nombreux points avec une grande connaissance de la zone, et des réponses aux nombreuses questions que nous avions sur le Baïkal et son environnement. Nous avons particulièrement apprécié notre étape sur île d'Olkhone, très sauvage et calme.

Idées de voyages
Aux quatre coins de l'univers baïkalien
Aux quatre coins de l'univers baïkalien
  • 7 jours
  • 1000 €
  • mars
  • Baïkal
Escapade hivernale au lac Baïkal
Escapade hivernale au lac Baïkal
  • 4 jours
  • 600 €
  • de novembre à avril
  • Baïkal
Olkhone, l’île prise dans les glaces
Olkhone, l’île prise dans les glaces
  • 3 jours
  • 700 €
  • de novembre à avril
  • Baïkal
La Bouriatie en hiver
La Bouriatie en hiver
  • 4 jours
  • 1000 €
  • de novembre à avril
  • Baïkal