Le Transsibérien est le plus long chemin de fer au monde qui relie Moscou à Vladivostok sur 9288 kilomètres. Le voyage transsibérien est l'itinéraire légendaire de l’Europe vers l’Asie en passant par la taïga sibérienne à la découverte de ses différents peuples et cultures: Il est la meilleur moyen de ressentir l’immensité du territoire russe.

Le train transsibérien deviendra votre maison sur roues. Après une nuit bercé par le rythme du train, vous prenez votre petit-déjeuner sur une petite table au bord de la fenêtre tout en appréciant la vue sur les grands fleuves dont seuls les noms font déjà rêver - la Volga, le Ienisseï, l’Amour, etc.

Moscou : kilomètre zéro

Le parcours à travers le continent démarre dans la ville la plus peuplée d'Europe, Moscou et ses douze millions d’habitants. Le mythique Kremlin - ancienne forteresse, résidence des tsars et aujourd'hui centre politique de la Russie - en est le coeur. Après la découverte de ses églises, vous pouvez rendre visite à une famille moscovite qui vous invitera certainement à prendre le thé, un véritable rituel en Russie ! Les trains qui empruntent le Transsibérien partent depuis la gare historique de Iaroslavl à Moscou. Vous prenez une photo devant de la colonne marquant le kilomètre zéro et puis, en route !

Kazan : la traversée de la Volga

Au carrefour entre différentes cultures qui s'épanouissent en harmonie, la ville millénaire de Kazan est unique en Russie. Son Kremlin dans lequel la mosquée se trouve à côté de l'église orthodoxe en est le parfait exemple. L’ensemble, protégé par l’UNESCO, s'élève au dessus de la Volga, la rivière préférée des Russes.

Ekaterinbourg : la frontière de pierre

À la frontière entre l’Europe et l’Asie, Ekaterinbourg est la principale ville au cœur des montagnes de l’Oural. À l'époque impériale, on y extrayait des pierres semi-précieuses comme le malachite avec lequel on décorait les palais de Saint-Pétersbourg. Pendant la Seconde guerre mondiale, les usines métallurgiques ont ensuite servi à produire des armes pour le front. Ekaterinbourg est aussi la ville où la famille Romanov a été assassinée en 1917 qui a marqué la fin de l’histoire de la dynastie tricentenaire des Romanov, et avec elle, la chute de l'Empire russe.

Tomsk et Tobolsk : hors des sentiers battus

Étonnement, les plus anciennes villes de Sibérie ne se trouvent pas sur la route du Transsibérien. Située sur la rive haute de la rivière Irtysh, Tobolsk, fondée au 16ème siècle, est le point de départ de la conquête de la Sibérie. La ville de Tomsk, fondée au 17ème siècle, abrite, quant à elle, une université de renommée mondiale célèbre pour son architecture en bois.

Novossibirsk : la capitale de Sibérie

Novossibirsk est devenue la troisième ville de Russie pendant la Seconde guerre mondiale lorsqu’y a été évacué l’industrie militaire. La capitale de la Sibérie abrite la plus grand et le plus moderne théâtre de Russie, ainsi que la cité scientifique Akademgorodok. Depuis Novossibirsk, la route vers le nord mène jusqu’à Tomsk et la route vers le sud mène aux montagnes de l’Altaï russe.

Irkoutsk : la ville baroque en bois

Irkoutsk se trouve en Sibérie orientale et on y ressent déjà l'impact de la Chine et la Mongolie voisines. Promenez vous parmi les maisons en bois de style baroque sibérien et découvrez le marché où vous pouvez déguster des pignons de pin au chocolat. La route depuis Irkoutsk mène jusqu’au lac Baïkal.

Le lac Baïkal : la mer de Sibérie

Après avoir traversé le golfe Koultouk, le train longe la rive du Baïkal pendant quelques heures. Vous vous installez dans le wagon-restaurant et levez un verre à votre rencontre avec le Baïkal avec vos nouveaux amis russes. Il faut compter quelques jours, voire même une semaine pour la durée d' un circuit ou un séjour sur le Baïkal.

Dans la maison transsibérienne

La partie du Transsibérien avec la plus faible densité de population se situe entre Irkoutsk et Vladivostok. Le train passe alors par un relief montagneux et son sommet où la neige est éternelle. Ce long trajet est idéal pour se laisser aller à ses pensées, lire Tolstoï ou apprendre le vocabulaire russe avec vos compagnons de voyage.

Vladivostok : kilomètre 9288

La train entre en gare. Derrière la vitre, vous voyez apparaître une plaque indiquant kilomètre 9288 mais le chef de gare, malgré les sept fuseaux de différence avec Moscou, continue de donner les horaires de train selon l’heure de la capitale russe. Au bord de la mer du Japon, on a l’impression à Vladivostok d’avion atteint le bout du monde. Les croiseurs de la Flotte du Pacifique sont stationnés dans le port, aux abords du centre-ville. La frontière chinoise ne se trouvant qu’à cent kilomètres de la capitale de l’Extrême-orient, les Chinois à Vladivostok se choisissent des noms russes et ouvrent des cafés et restaurants baptisés “Chez Vladimir" ou “Chez Anton”.

Quand, comment, combien ?

Pour rejoindre Moscou à Vladivostok via le Transsibérien, il existe des trains dédiés spécialement aux touristes, comme L’Aigle d’Or ou L’Or du Tsar. Le voyage est calqué sur le modèle des croisières fluviales : vous montez dans un train avec d’autres touristes étrangers, votre groupe est toujours accompagné d'un guide, et des excursions en groupe sont organisées dans les villes où vous vous arrêtez. Vous achetez un forfait mais le voyage ne peut pas être adapté selon vos envies. Le niveau de confort de votre compartiment dépend de la classe choisie.

Pour plus d'authenticité et de flexibilité, nous vous proposons uniquement des voyages à bord des trains réguliers utilisés également par les locaux. Si vous faite une halte dans une des villes sur le Transsibérien, vous remontez simplement dans le train suivant. Tous les trains disposent de trois classes et d’un wagon-restaurant.

Il faut compter deux semaines minimum pour rejoindre Moscou à Vladivostok ou Pékin à travers la Mongolie et en s’arrêtant dans quatre ou cinq villes.

Durant la saison chaude, nous vous conseillons de planifier le voyage entre début mai et fin septembre. En hiver, il est préférable d’opter pour les mois de février-mars. Il fait alors moins froid et les journées sont déjà plus longues.

Hébergements

Irkoutsk
Idées de voyages
Transsibérien : Moscou - Vladivostok
Transsibérien : Moscou - Vladivostok
  • 16 jours
  • 2500 €
  • toute l'année